Histoire de la Vallée de Joux

Professions et métiers à la Vallée de Joux dans les temps anciens.

    Que voilà un sujet inépuisable qui va nous tenir longtemps à notre table de travail et dans nos archives communales. Car si l'on croit que l'horlogerie constitua toujours la seule vraie industrie de la région, on se trompe lourdement. Ce n'était en fait, et même si elle devint la plus importante, c'est certain, que l'une parmi beaucoup d'autres. Ainsi retrouvera-t-on ici des professions complètement oubliées. Notre étude ne saurait se passer, elle est même basée sur cette matière, des travaux du professeur Piguet qui s'est longuement penché sur nos anciens métiers. Il fut le témoin privilégié d'une époque désormais derrière nous certes, par la connaissance sur le terrain, mais aussi et surtout par ses innombrables recherches qui lui demandaient de fouiller la documentation disponible de manière assidue et consciencieuse. Il a établi un travail qui n'aura plus jamais d'équivalence. Et le nôtre n'a nullement la prétention de le surpasser, juste de mettre à disposition des curieux cette matière que nous enrichirons au gré de notre propre documentation. N'empêche, les vieux métiers, c'est un sujet diablement intéressant, que diable!        Notons ici que pour tout ce qui concerne les métiers, il est toujours de bonne augure de consulter les divers cahiers produits par Jean-François Robert dans le cadre du musée du bois de l'Arboretum du vallon de l'Aubonne. Plus d'une vingtaine de ces publications nous renseignement ainsi sur tout ce qui a trait à l'outil, et cela dans de nombreux domaines. 
    Par ailleurs M. Robert est l'auteur de nombreux autres ouvrages sur le même sujet qui sont chacun un magnifique hommage nos vieux objets ainsi qu'à ceux qui s'en sont servis. Compris dans ces diverses publications: La Mémoire des Combiers, Artisans et métiers de la Vallée de Joux (XIXe-XXe siècle), Lausanne, 1994.