15. La coutellerie.
Des couteliers en activité dans une forge.
    Cette industrie n'a que peu retenu l'attention de nos historiens. Il est vrai qu'il semble, au début du XIXe siècle où elle est encore bien vivace, tant dans la commune du Chenit que dans celle de l'Abbaye, qu'elle ait été absorbée par l'horlogerie, celle-ci probablement plus rémunératrice et ne demandant pas,  dans l'essentiel des cas, à placer soi-même sa marchandise comme se pouvait être le cas pour les couteliers. 
    On a vu ce glissement vers l'industrie principale notamment aux Mollards des Aubert, où les habitants, tout entiers acquis à la coutellerie en ce même début de XIXe siècle, se firent bientôt horlogers. Les traces de leurs activités antérieures ont néanmoins pu être découvertes dans les vieux objets que laisse la vieille demeure. 
    La commune du Lieu fut peu portée sur la coutellerie, avec un seul artisan de ce type au début du XIXe siècle. 
    Auguste Piguet, à notre connaissance, fut le seul à se pencher sur cette profession désormais bien oubliée. Et pourtant Dieu sait si les couteaux sont nécessaires à la vie de tous les jours. D'autres, et en d'autres lieux qu'ici, s'en firent une spécialité.