106. Les leveurs de sangles, autrement dit les sangliers.
Joyeux Noël, Messieurs les leveurs de sangles!
    Ils viennent après les bûcherons. Ils travaillent sur les arbres abattus dont ils enlèvent le rugueux de l'écorce pour mettre à nu l'aubier. C'est dans cette matière qu'à l'aide d'une curette ils découpent des bandes qui cercleront plus tard les vacherins. Ces bandes, autrefois, étaient assemblées en rouleaux de dix mètres. Aujourd'hui les sangles se lèvent directement à la longueur voulue, 60, 80, ou 1 mètre environ et sont mises ensemble en fagots tenus en place par des élastiques. 
    Ce travail s'effectue naturellement en forêt. Le leveur de sangles est ainsi un être un peu particulier qui travaille souvent seul et se cache bien de vous dire combien il en lève d'un jour, vous comprenez, à cause des impôts! A moins que ce ne soit qu'un blagueur et que pour épater son monde, il vous donnera un chiffre qui ne sera jamais surpassé! 
    Les sangles en rouleaux, autrefois, séchaient contre une porte de grange ou de remise. Un clou par rouleau. Aujourd'hui on accroche les fagots d'une manière ou d'une autre. Et tout cela vous caractérise une région où l'on use de ce genre de produits, c'est-à-dire où l'on fabrique du vacherin!