72. Maître terraillon.
L'arrivée au Lieu, venu de Combenoire, du grand chemin de la commune, version du XVIIIe siècle.
    Le maître terraillon, c'était autrefois le chef de chantier, surtout en ce qui concerne la construction des routes. 
    Maître Yost, venu de Suisse allemande, endossa la peau d'un tel personnage, qui avait à commander à une armada d'employés, souvent de la région, afin de construire la grande route de la commune, celle-là que l'on découvre le plus souvent en retrait de la route cantonale actuelle, passant volontiers à proximité de la Combe ou du Revers. Les bornes que l'on trouve encore en sa proximité, vous le signalent. Celles-ci furent taillées par les maçons des Charbonnières. 
    Un beau chemin qui figure sur les cartes anciennes (et même actuelles), sur les gravures d'autrefois, et sur quelques photos d'Auguste Reymond. 
    La brochure que vous trouverez en annexe, vous dira tout de cette route, l'un des grands travaux pour cette commune du Lieu du XVIIIe siècle. Alors l'on utilisait déjà force explosifs, de la poudre noire sans aucun doute.