25. Maçons et tailleurs de pierre.
Le noble geste du tailleur de pierre.
    Ils ont effectué, ici comme partout ailleurs, un travail formidable qui demandait résistance et dextérité. Leurs travaux, dans la plupart des cas, se remarquent encore. Il suffit de regarder, outre les maisons elles-mêmes, ces belles pierres de taille qui font les encadrements de fenêtres ou de portes, comme aussi parfois les angles des bâtiments. 
    Ce fut-là un travail difficile, et ingratement payé. Aux Charbonnières, en particulier, durant tout le XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, ils formaient une véritable dynastie. Rochat, de bien entendu. Ils furent bientôt remplacés par des professionnels venus de Franche-Comté puis par des ouvriers et entrepreneurs accourus d'Italie. La plupart de ceux-ci ont fait souche au pays, noms de famille devenus bien de chez nous mais qui, avec le brassage des populations, tendent eux aussi à se faire discrets: citons les Cortellini, les Poggiani, les Fantoli, les Bianchi, les Paltani. 
    Nous ne serons pas remonté jusqu'aux tailleurs de pierre qui purent effectuer ces merveilleux travaux pour donner à l'abbaye du Lac-de-Joux toute sa splendeur passée. A cet égard un arc en style "gothique flamboyant", est visible aux côtés de l'église actuelle de l'Abbaye. A contempler, à toucher, pour se rendre compte avec une véritable stupéfaction,  nous autres qui savons à peine tenir un marteau, quelle fut grande la bienfacture de ces anciens tailleurs de pierre. A eux tous nous tirons notre chapeau. Du grand art que l'on doit respecter et admirer dès aujourd'hui et jusqu'à la consomption des siècles!