Histoire de la Vallée de Joux

Un monde d'objets

Voilà probablement l'une des dernières, mais aussi des plus importantes incursions dans le passé de la Vallée de Joux. Les objets, c'est un monde immense et Ô combien négligé par les historiens. Alors que ces mêmes objets nous accompagnent toute notre vie, jour après jour, et que s'il advient à ce que nous en perdions un seul, nous sommes désemparés! Il en fut de même pour nos prédécesseurs qui tenaient à leurs outils, par exemple, comme à la prunelle de leurs yeux. Aussi est-ce pour cela que dans la plupart des cas, quand celui-ci possédait un manche, on y inscrivait ses initiales à la marque à feu. Pour les objets en fer, il était plus difficile d'y faire figurer un signe quelconque, ce qui fait que dans l'ensemble de cette catégorie, les objets ne comprennent aucun signe d'appartenance. Et s'il y en a et qui prennent l'allure d'une oeuvre d'art, c'est qu'il y a falsification presque à coup sûr. Les objets certes se collectionnent. Il y a cependant que ceux-ci, à force, car ils peuvent être des centaines, voire même des milliers, ils finissent par prendre énormément de place. Et qu'ils peuvent disparaître, bref, leur vie, dans tous les cas, reste en danger. C'est pourquoi ce musée "imaginaire" pourrait avoir son importance et son utilité. Le travail pour établir un inventaire un peu complet est immense, voire même irréalisable. Ce qui fait que nous ne pourrons rien promettre dans ce domaine, que nous irons au jour le jour, et que surtout, nous n'établirons pas vraiment de catégories. Celles-ci certes pourraient intervenir après avoir inventorié un certain nombre d'objets. Mais pour l'heure, ce sera le bric-à-brac, la brocante, où l'on choisit les plus beaux et les plus sympathiques. Au petit bonheur la chance. Ce qui est au final la formule la plus heureuse, car elle ne lasse, pas, et surtout celui qui s'adonne à cette délicieuse marotte de s'intéresser à ces témoins irremplaçables des temps passés. Bonne chasse!