Histoire de la Vallée de Joux

En avant la musique, ou histoire de la musique à la Vallée de Joux

La musique fut peut-être l'art le plus consacré à la Vallée de Joux. Cela commence par des musiques d'église, chant des psaumes puis trompettes. Cela se poursuit par la constitution par ces amateurs de musique sacrée de sociétés en bonne et due forme. Si certaines devaient connaître une carrière de longue durée, d'autres au contraire ne firent pas long sur la scène musicale. On n'était pas toujours à la hauteur de ses ambitions. Découla de ces sociétés de musique sacrée, très nombreuses, au point que la liste est difficile à établir, des sociétés de musique tout ce qu'il y a de plus conventionelles, chorales ou sociétés de musique instrumentale. Ces sociétés, dont certaines périclitèrent, ou furent remplacées, par manque d'effectif masculin, par des chœurs-mixtes, nous mènent jusqu'à aujourd'hui où quatre sociétés importantes sont actives depuis pas loin d'un siècle ou plus: la Chorale du Brassus, la Chorale de l'Orient, L'Union Instrumentale du Brassus, et la Jurassienne du Sentier. La bonne marche de ces quatre formations exige un engagement formidable de la part des membres. Espérons que ceux-ci sauront toujours porter haut le flambeau de notre bonne musique combière. Si l'on prend en compte toutes les sociétés qui avaient pour but le développement de la musique, on se rend compte qu'on n'est pas loin, historiquement parlant, d'un véritable fouillis d'où il est difficile de tracer une ligne verticale solide. Peut-être que ces notes éparses aideront le chercheur à y voir un peu plus clair. Tout ne sera pas dit dans cette rubrique. Nous renvoyons nos lecteurs à notre chapitre société où bon nombre de sociétés musicales figureront.