94. Sedrina.
Le village se termine ici. Au-delà la route ancienne vous conduira à Ponti di Sedrina.
    Petit bourg assez peu engageant somme toute, avec cette rue centrale où l'on devine que passait autrefois tout le trafic automobile issu ou se rendant au grand val Brembana. L'enfer!  La construction d'une autoroute sous-jacente a heureusement désengorgé ce village qui, sans cela, serait mort d'asphyxie. 
    Il revient de loin. On ne le savait pas, mais il garde un quartier ancien qu'il convient de visiter. Les maisons y sont parfois très vieilles. D'aucunes tombent en ruines. Les repreneurs se font attendre. D'autant plus que le quartier, dominant la grande et nouvelle artère, ne reste pas une seconde du premier matin à passé minuit sans cet intense bruit de fond qu'est la circulation automobile. On serait d'ici, vite vendre et aller poser sa tente en des lieux plus tranquilles. 
    On devine une longue histoire pour ce village aujourd'hui peu favorisé. Mais peut-être qu'il s'agit ici de la simple constatation d'un touriste de passage, tandis que la population, de tout ce bruit, n'en fait pas une maladie, s'en accommode, et même qui sait, en redemande!