9. Une promenade au Mont-Tendre en 1901 - FAVJ du 17 janvier 1901
Quelque part sur le Mont-Tendre. Constatation: parmi des centaines de photos sur la Vallée de Joux, il est difficile d'en trouver une sur cette sommité. Preuve que son succès est tout de même moindre que celui de la Dent dont les images regorgent.
    Début XXe siècle. Si la Dent-de-Vaulion est fort courue par les randonneurs de tous poils, ceux-ci n'oublient pas non plus le Mont-Tendre dont l'approche est néanmoins plus longue, d'où assurément une fréquentation plus modeste.
    Il n'empêche, pour les amateurs de grand air, cette montagne aux sommets si arrondis, donc si tendres!, révèle des charmes non négligeables. Pour preuve:
    "Pour remettre le physique et le moral après une semaine chargée de travaux est-il remède plus salutaire qu'une partie de patinage ou quatre heures de marche en montagne? Evidemment non! Tandis que dimanche 13 courant, chacun s'en allait jouir à plaisir du sport que la clémence de l'hiver fait de plus en plus rare, nous avons préféré, mon ami X et moi, pour cette fois, nous élever sur le flanc oriental de la Vallée, avec le secret désir de percer ces sombres nuages qui se traînaient lentement le long des pentes".
    Il y a là tout un programme, et c'est signé... Igrec!