9. Les regains au Séchey
Le Séchey en automne, avec le bétail parcourant librement tout l'espace disponible.
    Le Séchey, petit hameau situé au coeur même de la commune du Lieu, eut lui aussi une activité associative et agricole très variée. Il eut été étonnant que l'on n'y trouve pas une société des regains comme partout ailleurs. Ce qui fut bien le cas. Toutefois, le Séchey, vu sa situation géographique, avait de nombreuses limites avec ses voisins, à l'ouest ceux du Lieu, à l'est, ceux des Charbonnières. Avec ceux-ci, au XVIIIe siècle, les rapports en ce qui concerne la dernière herbe ne furent pas toujours des meilleurs. On découvrira ces difficultés en annexe.
    Mais l'essentiel de l'activité de cette association porta bien entendu sur la taxe des derniers regains comme sur la répartition finale. Ainsi un propriétaire pouvait toucher une redevance, parce qu'ayant peu de bétail par rapport aux regains qu'il laissait, ou au contraire payer une taxe parce qu'ayant trop de bêtes et des regains moindres. Tout cela apparu fort complexe à nous autres des temps modernes, mais élémentaire à ces anciens qui avaient toujours un carnet et un crayon dans leurs poches. Et qui surtout savaient compter.