9. Auguste Rochat Titouillon, marchand de vacherins - deuxième moitié du XIXe siècle -
Le chalet des Grands Esserts, propriété de la commune du Lieu, loué autrefois par Auguste Rochat Titouillon dit Pit.
    Auguste Rochat Titouillon, dit Pit, contribua lui aussi à faire connaître notre produit loin à la ronde et de manière semi-industrielle, marchand de gros comme on pouvait dire pour ce type d'entreprise.  Il racheta entr'autres les vacherins produits par la laiterie des Charbonnières et celle du Séchey. Il commerça aussi avec les Tsalottet, autre famille du village gogeant en plein dans l'ambiance vacherinesque, à laquelle il lui arriva de livrer des chevrotins, ceux-ci probablement fabriqués sur les alpages qu'il louait. 
    Auguste Rochat descendait régulièrement à Lausanne écouler sa marchandise. Il profitait aussi de son voyage pour en livrer dans les fermes et les villages, avec, malheureusement,  quelques arrêts prolongés dans les auberges, habitudes qui allaient mettre l'homme dans de sérieuses difficultés financières.
    La famille cependant résista, garda la maison, poursuivit les activités amodiatrices et plus tard retrouva le vacherin par le biais d'un commerce de toute première importance établi sous le nom de Rochat Frères S.A.