99. Après moi, un autre!... Un conte de Noël de Julie Meylan, paru dans la Feuille d'Avis de Lausanne du 24 décembre 1919.
C'est lui, dit-elle, qui voulait qu'elle reste à la maison...
    Ici Julie Meylan rejoint la vie ordinaire pour nous conter l'un de ces contes traditionnels où la brave maman, soumise à des émotions et à des épreuves trop fortes, ayant déjà perdu son mari, laisse orpheline une petite fille aux jolies boucles blondes. Qui se chargera de la pauvre enfant ? 
    On se rend compte que notre auteur, en fait, est moins à l'aise avec la vie ordinaire, toute terre-à-terre d' ici bas, qu'avec celle qu'elle découvre parfois dans le ciel. Qu'elle se complaît mieux avec St. Pierre et tous les archanges de son jardin enchanté, qu'avec une population décrite souvent sous son aspect le plus brut, avec des sentiments quelque peu primitifs parfois, et surtout avec un langage par trop populaire et conventionnel. 
   En clair, il vaut mieux fréquenter ces braves habitants du ciel que tout un chacun qui n'offre pas souvent l'occasion de s'extasier.