97. Un choc, la Perroude-du-Vaud
Ces belles portes d'écurie, quand l'homme était plus petit et le bétail moins lourd
   Vous quittez la Riondaz-dessous qui est à 1314 m., pour gagner la Perroude-du-Vaud qui se trouve quant à elle à 1381 m. Nous sommes là sur cette épine dorsale prenant naissance  à la base ouest du haut plateau où se trouve situé le chalet du Planet, entre parenthèse une petite merveille, et se dirigeant d'un pas tranquille vers le Crêt de la Neuve, puis au-delà direction le Marchairuz pour constituer désormais les contreforts du Mont-Tendre.
    Les  façades arrière et à vent de ce chalet,   crépi lisse accusant le poids des ans quant à sa couleur douteuse, vous bondissent contre et vous agressent avec une violence terrible. Vous accusez le coup, pas tout à fait décidé de poursuivre. Courage, ce ne saurait être pire!  Au contraire le devant est sympa, avec un large avant-toit dégageant une surface où l'on peut boire un coup de soir en regardant le soleil se coucher du côté d'autres alpages et d'autres forêts. Car ici, c'est un espace infini. Tout au moins pourrait-on le croire. Boire un verre certes, mais aussi refaire le monde!