92. Daniel Aubert, géologue (1905-1991)     Daniel Aubert, fils de Samuel, comme géologue, a offert un grand nombre de publications savantes et remarquables, parmi lesquelles sa "Monographie géologique de la Vallée de Joux", parue en 1943.
    A la suite de son père Samuel, il fut un protecteur infatiguable de la nature. Il fut d'ailleurs dans ce domaine président de la Ligue vaudoise pour la protection de la nature (actuellement Pro Natura Vaud) de 1958 à 1967. Il tenta, lors de son mandat, entr'autre de faire comprendre à la commune du Lieu, mais en vain, tout l'intérêt que présentait une colline des Epinettes vierge de toute construction.
    Son action déboucha sur la création du Parc jurassien vaudois en 1971. A titre d'information ou trouvera tous renseignements sur cette fondation dans un remarquable ouvrage paru aux Editions 24 Heures en 1994: Le Parc jurassien vaudois. D'autre part on pourra suivre l'activité de ce même organisme sur internet d'une part, et d'autre part par un petit journal de grand intérêt.
    Daniel Aubert, de par son action en faveur de la protection de la nature, a donc eu une influence considérable. Sa grande culture, sa parfaite rigueur morale, en font un exemple et l'une des plus hautes figures combières d'autrefois. Il a fait honneur à sa contrée d'origine à laquelle il restait profondément attaché. Pour preuve, rédigés quelques semaines avant son décès en 1991, ses "Souvenirs d'enfance", récit apportant des renseignements de grande valeur sur les moeurs et coutumes de nos précédesseurs.