86. Un alpage mythique, les Amburnex, propriété de la Ville de Lausanne
Ces belles portes d'écurie...
    Ils l'avaient racheté en 1803. C'était l'un des plus gros alpages de la région, ayant adopté le nom d'Amburnex qui correspondait plus anciennement à une vaste région où se trouvaient différents pâturages et chalets.
    Celui-ci, si caractéristique avec son grand avant-toit et ses poutres de soutien en "colonne", a vu défiler un nombre prodigieux de fromageurs et de bergers divers. Car il fallait une nombreuse équipe pour mener ce train de chalet. Le troupeau était important, la production laitière puis fromagère en conséquence.
    Etablir l'histoire, non seulement de cette pâture des Amburnex, mais de toute la région englobée autrefois sous ce terme, nécessiterait une étude fort conséquente que nous n'avons pas loisir d'établir ici. Laissons tout de même du travail pour les autres! Sachons simplement que le fait que ce territoire alpestre, ou alpicole si l'on veut, soit partagé entre les communes de la Vallée et celles de la plaine, fit que les problèmes de limites furent nombreux. Plus encore ceux liés aux bochérages, véritable poison quelque part que ce droit considéré, à tort ou à raison,  comme inaliénable, lesquels aboutirent d'innombrables fois à des procès qui, naturellement, plus que d'enrichir nos communes, les ruinèrent. Mais le besoin d'avoir toujours raison conduisait à des prises de position radicales qui ne faisaient au final le beurre que des avocats et autres hommes de loi, tandis que LL.EE. souriaient à distance. Diviser pour régner, il y a longtemps qu'ils connaissaient la formule et en savaient toute la valeur! Toute la saveur aussi ! 
    Mais si les communes furent souvent dans des difficultés financières à cause de ces montagnes et des forêts que l'on y trouvait, quoique moindres qu'aujourd'hui, elles purent heureusement les garder, et même en racheter de nombreuses au cours des siècles à venir. De telle manière qu'aujourd'hui elles sont devenues de très grosses propriétaires dont le patrimoine même parfois est trop conséquent pour être géré avec une attention de tous les instants et avec le souci du détail qui a pourtant fait en d'autres domaines l'essentiel de notre renommée.
    Ne nous égarons pas et retournons sagement à nos alpages, et notamment à celui des Amburnex.