84. Course à ski en 1943 dans le Simmental, par le professeur Samuel Aubert.
Région du Simmental en hiver.
    Le premier contact avec la neige n'est pas des plus encourageant: de la tôle ramollie en train de regeler; mais dès qu'on aborde les pentes moins ensoleillées, la poudre, la poudre rêvée du skieur, apparaît en couche de plus en plus épaisse. Ces pâturages de Tschuggen comprennent plusieurs chalets loués pour la saison d'hiver et la colonne de skieurs qui nous précède se dissout, chacun se dirigeant vers l'une ou l'autre des huttes d'où montent déjà des colonnes de fumée. Notre but est encore loin, à l'alpage de la Rinderalp. On l'atteint par une course en montagnes russes au travers d'une forêt clairsemée et aboutissant au fond d'un cirque. Pour en sortir, il faut en escalader la pente ouest, assez raide pour mettre à l'épreuve les jarrets les mieux entraînés et... la qualité des peaux de phoque!