84. A main gauche quand vous êtes sur la piste de fond, la sèche de Gimel.
Le bois sèche à merveille sous les larges avant-toits
    Celle-ci somme toute assez discrète dans son vallon latéral, vue et revue en passant sur la piste de fond des Amburnex. Pas le temps de s'arrêter! C'est qu'il faut foncer à plein régime en direction de l'immense combe du chalet de la Sèche des Amburnex.
    Ce sont-là, autant d'un côté que de l'autre, des paysages exceptionnels où les skieurs de tous âges prennent leur pied! On en redemande.
    Alors le chalet est entré dans sa torpeur hivernale et ne demande plus rien à personne. Les portes sont fermées, tout dort à l'intérieur, parfois dans une froidure qui ressemblerait plus à celle d'un congélateur que celle d'une pièce habitable. Y chauffer comme il faut la cuisine ou une chambre afin d'y tenir, y prendrait des heures. Raison pour laquelle probablement tout s'est tu pour ne retrouver la vie qu'au prochain printemps. Où, dans ces grands vallons d'altitude,  l'on entendra à nouveau le son heureux des sonnailles et les appels profonds des bergers.
    Un monde!