80. Le berger des Loges - FAVJ du 18 août 1965 -
Les Loges, vue aérienne.
    Le berger des Loges qui voit passer des touristes donnant des coups de pieds dans les murs, s'interroge sur les nouvelles moeurs des habitants qui n'en ont rien à "foutre" du respect de la nature. Et surtout des bergers, avec leur problématique de garder des génisses de manière appropriée, et qu'elles n'aillent surtout pas manger l'herbe du voisin. 
    Le berger, un jour, il en a eu marre qu'on le prenne pour un modzeni de pacotille, ne remplissant  pas ses bassins, et clôturant à la va comme je te pousse! Alors il a pris sa plus belle plume et il s'est fendu d'un article "carabiné" qu'il a expédité à la FAVJ pour publication. Ce qu'elle fit, tout en respectant non seulement le franc parlé du bonhomme, mais aussi son orthographe tout ce qu'il y a de plus fantaisiste, et d'amusante. 
    Un genre d'article que l'on aurait aimé voir plus souvent dans cet honorable journal qui avait peine à se remettre de la défection de ses deux plus importants contributeurs, Samuel Aubert et Auguste Piguet.