7. Le Chalet Brûlé, entre la Petite-Echelle et les Granges Raguin
Chut, ne réveillez surtout pas le vieux chalet. Il dort!
    C'est un petit chalet un peu en retrait du chemin principal, au bord de la forêt. Il semblerait ne pas trop payer de mine, à distance. De plus près, s'il reste un tantinet vétuste, il offre cependant quelques beaux éléments architecturaux d'autrefois, et surtout permet de se laisser aller au rêve sans qu'il n'en coûte rien.  C'est le type même de ces vieux chalets que l'on apprécie, car nullement estropiés, tout au moins que dans une mesure raisonnable.
    L'intérieur lui-même, notre appareil de photo est d'une indiscrétion totale, nous offre la belle ambiance d'autrefois, avec une écurie pour dire inchangée, une cuisine qui garde le vieux foyer et même la potence, et une belle chambre à l'étage, naturellement toute boisée où il fait bon entendre la pluie tomber sur les tôles du toit, l'été, ou en début de saison, quand la nature est en fête.
    Ici, il est possible que l'on n'attache plus. On ne sait pas. On imagine seulement ces belles bêtes rentrer le soir à l'écurie pour la traite. Elles habitent le chalet. Elles le font vivre. Elles prouvent qu'il n'est pas inutile, qu'il a sa raison d'être, un avenir, et qu'il saura porter celui-ci loin devant lui, aussi longtemps qu'il y aura le soleil au-dessus des arbres, et que la clairière aura sa rosée au petit matin dans laquelle, si tu n'as pas tes grosses bottes, tu te mouilles sacrément les pieds, crénom!