7. La méprise de Hans, nouvelle de A. Rouliger, Messager boiteux de 1927.
- Mais! fit-elle un peu effrayée...
    On arriva aui pâturage vers midi. Le chalet, déjà vieux, avait un toit large et bas, mi-partie de bardeaux, mi-partie de zinc qui brillait au soleil; la longue perche oblique de la citerne, avec son gros caillou à l'extrémité, se voyait à quelques pas, et les deux bassins de bois où l'on fait boire les vaches s'allongeait à côté, posés sur des pierres brutes.