79. Facteur de la "Belle époque", Benjamin Piguet, décédé en 1974
La bonne bouille de Benjamin Piguet, ancien facteur
    Géo évoque avec la disparition de ce brave facteur d'autrefois les conditions difficiles de la profession, tandis que l'on doit livrer le courrier deux fois par jours, et même par les pires conditions, alors que vous enfoncez dans la neige jusqu'aux genoux, voire même parfois jusqu'aux cuisses. Une abomination. Et tout cela pour un salaire d'une modestie rare.
    Benjamin Piguet fut l'un de ces hommes de la vieille époque qui avaient accepté un tel métier, simplement peut-être parce qu'ils n'avaient pas vocation d'aller s'enfermer, ni en usine, ni même dans un atelier familial, derrière les fenêtres du "poële".
    Chose moins connue, en ces années remarquables, le facteur couchait une semaine sur le lit de camp du bureau et fournissait ses draps!
    Autre temps, autres moeurs, et ce que l'on nomme "Belle époque" ne l'était assurément que pour certains, tandis que d'autres vivaient, et devraient le faire longtemps encore, dans des conditions difficiles, et souvent même n'étaient pas loin de tirer le diable par la queue!