76. Un chalet bien oublié, celui de la Croix du Vuarne
Le sympathique chalet de la Croix du Vuarne
    Perdu au milieu d'anciens pâturages et de forêts  décidées à prendre le dessus sur les herbes folles de multiples petites combes et clairières. Mais ce chalet résiste vaillamment, d'ailleurs parfaitement entretenu, comme s'il devait demain déjà accueillir à nouveau du bétail, pour le cas où celui-ci l'aurait déserté. Car à voir l'écurie toute belle propre, on pourrait croire qu'ici rien n'a changé et qu'il n'y a de menace sur rien.
    Sur les cartes actuelles on ne l'appelle plus que le Chalet de la Croix. Ce qui ne veut pas dire grand-chose, car il ne fait aucun doute que la dite croix, avait été tracée sur un vuarne, c'est-à-dire un sapin blanc, un arbre très certainement grand et fort, visible de loin et qui pouvait servir de borne. Et si un beau jour l'arbre avait disparu, repu d'années, la croix l'avait elle aussi suivi dans son tombeau ! Ne demeurait plus que le nom que l'on affubla au chalet quant à lui toujours en place.
    Telle est l'explication possible de ce nom assez particulier.