74. Louis Ganty, un professeur de collège qui aimait un peu trop les filles!
Le batiment qui abritait le collège à l'époque de Louis Ganty
    Il était assez peu probable qu'une publication telle que "1876-1976, 100e anniversaire du collège du Chenit, historique et souvenirs",  fasse la lumière sur le comportement de Louis Ganty dans le cadre de ses activités pédagogiques dans cet établissement. Seules les archives témoignent, non seulement de son passage, mais de la manière dont il concevait l'enseignement.
     Il professa de 1883 à 1886. Ses branches étaient les mathématiques, la physique, la trigonométrie. L'affaire dite "Ganty"  éclata en mars 1886. Des filles se plaignirent de son attitude à leur égard.  Une enquête fut  menée. M. Ganty aurait été inconvenant, sale dans son langage et aurait passé  une partie du temps des cours à s'amuser avec les filles. 
    Certaines des accusations portées dans le dossier vont plus loin encore, et font état d'attouchements répétés, à la limite du viol!
    Enqute certes il y eut. Mais aussi une sorte de lutte entre les adversaires de ce curieux professeur et ceux qui le soutinrent envers et contre tout. L'affaire dut faire grand bruit dans les chaumières. La démission fut  demandée. Mais l'intéressé nia tout, si bien que la procédure s'éternisa et dura au moins six mois avant qu'enfin il ne démissionne. 
    Sorte d'affaire d'Outreau en préfiguré, avec calomnies d'un homme ordinaire, ou réalité ? Il y a tout loisir de penser que c'est cette deuxième hypothèse qui est à prendre en considération. 
   Dans tous les cas son attitude si peu régulière avait  fortement ébranlé l'institution en créant une situation trouble et instable. Elle  reste unique, tout au moins on veut bien le croire, dans le cadre de la longue existence de cet établissement.
    Il pourrait certes s'agir d'un fait divers que l'on aurait intéret à passer sous silence. Mais il nous appartient, en tant qu'historien,  de ne rien omettre des moeurs et coutumes de nos précédesseurs, d'autant plus que dans une région comme la nôtre, avec un fond de religion et d'austérité presque confondant, l'on avait trop tendance, comme partout ailleurs à l'époque on le suppose, à mettre les situations dérangeantes au fond des tiroirs. 
    Ainsi Ganty, qui dans le fond ne fut pas si gentil que ça, révèle des moeurs que d'ordinaires l'on ne signale pas et qui pourtant ne durent pas être uniques.  
    Il fut remplacé en ses fonctions par un professeur exceptionnel, Louis Gauthier, qui, en plus de ses fonctions pédagogiques, sut donner quelques belles études scientifiques à notre région.