6. Henri Cordier, Le Pays des sapins, s.d. (vers 1920-1925).
Le perceur de bourneaux (tuyaux en bois). Il est possible que l'image originale ait été inversée.
    Henri Cordier produisit aussi, publié probablement pendant la première guerre mondiale, un  fascicule illustré. Celui-ci en rapport avec les métiers pratiqués dans le vallon de Mouthe. Il le fit en collaboration avec Ch. Debois, inspecteur primaire, mort pour la France en 1915 et G. Collinet, instituteur. 
    Cette brochure exceptionnelle, bien qu'il faille tout de même souligner la qualité assez médiocre des illustrations, la plupart saturées d'encre, permet de retrouver toutes sortes de vieux métiers aujourd'hui disparu. La valeur de ce document n'est pas contestable. Car ces vieux métiers, non seulement étaient pratiqués dans la région de l'auteur, mais aussi de l'autre côté de la frontière. Exemple, le perceur de "bourneaux", soit de tuyaux de fontaine en bois. 
    Cette brochure fut probablement publiée à des fins didactiques, puisque l'on voit les trois auteurs tous liés à l'enseignement, avec un Henri Cordier directeur honoraire d'école. Elle dut être accompagnée par toute une série de diapositives que l'on pouvait projeter dans les classes et permettant de mieux comprendre la manière dont procédaient ces anciens professionnels. Chose remarquable, il semble que ces diapos aient été en couleur. Nous n'en connaissons pour l'heure qu'une, celle représentant notre perceur de "bourneaux". 
    Bref, voilà une brochure qui vaut son pesant d'or. Il était vraiment urgent qu'on la mette enfin à disposition du public, tout en espérant que celui-ci se trouvera être, pour une fois, des deux côtés de la frontière, pour nous, sur le plan purement culturel, celle-ci n'existant d'aucune manière. On l'aura compris en découvrant certaines de nos rubriques consacrées à l'économie laitière française, domaine où les publications sont beaucoup plus nombreuses et plus riches que celles que l'on peut trouver sur le sol helvétique. 
    Alors, maintemant, bonnes découvertes !