6. Du côté de Vallorbe, le Mont d'Orzeires.
Le beau chalet du Mont d'Orzeires, bâtisse d'alpage avec toit à quatre pans.
    Lieu désormais hyper connu grâce à Jura Park. Bisons, loups, ours et divers font bon ménage pour la joie des grands et petits, diraient les réclames antiques. 
    Le Mont d'Orzeires a une longue histoire. La propriété, alpage et chalet, fut rachetée par la commune de Vallorbe en 1635 à Gédéon de Hennezel, cela pour le montant de 4100 florins. 
     Ce serait toujours un alpage exclusif jusqu'à la fin du XIXe siècle. Puis, vu les promeneurs du dimanche de plus en plus nombrerux, on ouvrit une buvette. Celle-ci était fort courue par les gens de Vallorbe et par nos Combiers. C'était même devenu un but d'excursion pour les écoles et sociétés. On y trouvait en abondance crème, lait, beurre, petits fromages dits "tommes", spécialité du Jura et bien entendu, des boissons "rafraîchissantes". 
    Un restaurant prendrait la place de la simple buvette à une date que nous ignorons. Tout cela jusque dans les années septante où l'alpage et le bâtiment furent repris par la famille Blanc qui développa l'entreprise et en fit Jura Park.