66. Jardins et jardinage.
Au Lieu, à l'arrière des maisons, au levant, des jardins pour des légumes tip top!
    Auguste Piguet tente ici de retrouver la trace de nos premiers jardins. Il le fait avec brio, encore que l'on puisse dire que le sujet reste totalement ouvert et qu'il faudra du temps, et de vastes recherches, pour déterminer quelles furent les époques où l'on introduisit tel ou tel légume ou fruit. 
    Nous complétons ce texte, le premier du genre, par une série de photos qui montrent à l'envi là où se trouvaient les jardins autrefois, à proximité même des maisons d'une part, mais aussi souvent, pour des parcelles complémentaires, dans un coin très favorable et de proximité divisé  en de multiples parcelles. Chaque m2 alors était précieux de cette terre sur laquelle on comptait absolument pour se nourrir. 
    Ainsi faire provision de légumes pour l'hiver, devint tout autant nécessaire que de faire provision de céréales. Arrivèrent  heureusement les pommes de terre qui allaient permettre enfin de franchir les mauvaises périodes avec plus de facilité. On peut dire de cette manière que la fin de nos grandes disettes, on la doit à ce précieux tubercule.