64. Du côté d'Anzaindaz en 1911, par le professeur Samuel Aubert.
Anzeindaz, dans la Patrie vaudoise d'Armand Vautier, 1903.
    Le pâturage d'Anzeindaz - 1896 m. - est situé exactement au pied de la paroi sud des Diablerets. C'est un plateau irrégulier, immense, boursouflé d'éminences, où paissent pendant deux à trois mois, 350 pièces de gros bétail. Tout un village de chalets permet d'abriter cet immense troupeau.
    Je me suis laissé dire que le pâturage d'Anzeindaz est le plus beau du canton. Je n'y contredirai pas. Il est, de tous côtés, délicieusement vert et produit une herbe succulente, absolument exempte de mauvaises plantes. Pas un seul de nos pâturages du Jura, même les plus réputés, n'est capable de soutenir la comparaison et je voudrais, ô amodiateurs de nos montagnes, que vous puisiez le parcourir pendant une journée seulement. Vous seriez émerveillés! Et vous exprimeriez sans doute la même pensée que moi: Que n'y a-t-il possibilité d'emporter un peu de l'herbe qui se perd à Anzeindaz pour la donner aux pâturages du Jura, brûlés, rôtis par le soleil et infestés de mauvaises plantes.