63. Promenade 1910 à la source de l'Ain, par Samuel Aubert.
L'Ain, pas loin de sa source.
    Remontant le ravin, nous arrivons bientôt à la source: une paroi de rochers dominées par les mêmes grands sapins, isolant du reste du monde cet étroit sillon creusé dans l'écorce jurassique; contre cette paroi une galerie mystérieuse, insondable, s'ouvre au niveau du sol; une nappe d'eau claire s'écoule par l'orifice et alimente la petite rivière qui murmure entre les pierres moussues. Ainsi se présente la source de l'Ain en temps de hautes eaux.
    Habituellement, la nappe d'eau est à quelques mètres plus bas et la source proprement dite de la rivière est reportée à une certaine distance en aval.