63. Chez Bougaud.
Chez Bougaud et sa drôle de cheminée.
    Voici vraiment une ferme ancienne qui ne paie pas de mine. Et pourtant, dans son extrême vétusté, dans la négligence affligeante en laquelle on la tient, elle présente une beauté certaine, elle dégage une poésie que l'on ne trouve pas toujours auprès de ces bâtiments que l'on découvre les uns après les autres.
    C'est ici la ferme ancienne, à un seul étage, tassée sur elle-même, comme pour mieux affronter l'hiver. Avec un grand toit peu pentu.
    Sa charpente, encore en bon état, de belle élégance, paraît néanmoins un peu fragile pour supporter des neiges abondantes, surtout une fois celles-ci  gorgées de toute l'eau d'une grosse pluie. Il faut croire que les charpentiers de l'époque connaissait leur affaire. Car la maison est toujours là, miracle éternel de ce qui résiste.
    Une ferme qu'avec des soins attentifs l'on pourrait rendre de toute beauté. Qu'on se le dise!