62. Le Charoux, sur le Lieu.
Les arrières du Charoux.
    Un seul voisinage pour ce site. Qui reste l'un des hauts lieux de la Vallée de Joux, puisque ce fut selon toute évidence ici que fut construite la première horloge de la Vallée de Joux. Cela le fut en 1675, par les frères Guignard. Ce monument mécanique devait servir pendant plus d'un siècle, placé qu'il fut dans la petite église située au centre du village du Lieu.  Ainsi désormais les habitants pouvaient-ils avoir l'heure à disposition. 
    Les Guignard, forgerons et mécaniciens, qui constituèrent probablement une véritable dynastie d'industriels de ce type, gardèrent longtemps un oeil sur ce vénérable engin qui nécessitait, il faut le dire, des soins attentifs et réguliers. D'autres professionnels des garde-temps, venus du Chenit ou d'aillleurs, collaborèrent en vue d'assurer un service plus ou moins régulier à cette pendule dont le modèle avait très certainement été copié sur ce qui se faisait en ville, au bord du Léman en particulier. 
    Mis à part cela, le Charoux vécut de sa vie tranquille de double ferme agricole, en dessus du Lieu, à la limite des pâturages, coin sympathique d'où la vue porte non seulement sur le vallon, mais aussi sur la longue chaîne du Mont-Tendre. 
    Malheureusement nous ne pouvons rien dire de l'origine de ce nom.