61. Michel Chaperon, artiste-peintre
Le barbu de Derrière-la-Côte !
    Michel Chaperon, établi au Pied-du-Jura lors de son décès du 16 octobre 2006 à l'âge de 69 ans, artiste-peintre,  fut une figure des plus remarquables de la Vallée alors qu'il y vivait.
    Il s'était installé au milieu des années septante dans l'ancienne laiterie de Derrière-la-Côte qu'il avait réaménagée avec l'aide de son épouse. Et c'est là désormais qu'il allait créer et produire des oeuvres étonnantes, renouant une peinture de paysage certes en plein essor toujours, mais à son goût un peu trop traditionnelle. Il usait de l'acrilyque qu'il maîtrisait à merveille. Les paysages étaient décomposés en zones diverses de couleurs posées en aplats rigoureux. Le tout donnait comme un puzzle où les formes avaient été épurées au maximum. L'ensemble toutefois était saisissant et surtout profondément original.
   En ses début, Michel Chaperon avait aussi peint ses acrilyques sur d'anciens fonds à vacherin qu'il avait retrouvés dans la laiterie, support repris de nos jours par l'artiste Claude-André Depallens aux Charbonnières.
    Michel Chaperon délaissa quelque temps l'acrilyque, oeuvres nécessitant un travail minutieux et de longue haleine, au profit de l'aquarelle où il put exprimer de manière plus libre son goût des paysage jurassiens.
    L'homme participa à plusieurs Annuelles dont il fut même l'un des animateurs les plus conséquents. Sa forte personnalité y laissa des traces  que le temps n'effacera pas. S'en souviendront très certainement en particulier  ceux avec qui il eut l'occasion de "ferrailler". Car notre artiste n'avait pas la langue dans sa poche et il aimait à exposer la multitude de ses théories et à vous honorer de ses jugements à l'emporte-pièce !
    Un homme peu ordinaire qu'il faut avoir connu.
    Salut, Michel !

    P-S: notre fascination pour le personnage se découvrira dans trois articles successifs et de la même veine.