60. Théâtromania.
Pièce de théâtre montée par l'Orchestre du Séchey dans les années vingt. Les acteurs, très certainement, ne se reconnaîtront plus!
    Nos Combiers ont toujours aimé monter sur les planches. Se faire une autre binette parfois pour oublier sa propre vie pas toujours marrante. Alors ainsi on fait du théâtre. Certains en firent même une passion dévorante. Ils montèrent des compagnies.
    Le théâtre est indissociable en fait de l'activité de nos multiples sociétés, puisque la plupart de celles-ci, lors de leur soirée annuelle, proposaient des pièces diverses, longtemps de ces "vaudoiseries" dont raffolaient nos concitoyens et dont Ramuz a dit tant de mal!
    Il est vrai que le contenu, même s'il vous tirait des larmes des yeux, ne vous offrait pas une image bien profonde de la vie. C'était du léger, ce qu'il fallait précisément à un public qui n'était pas venu à votre soirée pour y réfléchir et s'y donner du vague à l'âme. Il était infiniment plus sage, en somme, de s'éclater.
    Des sociétés théâtrales de première importance sont encore en activité. D'autant plus solides et nécessaires, que les sociétés traditionnelles ont pour la plupart abandonné cette activité qu'elles ne pouvaient plus maîtriser avec le soin qu'elle mérite.