60. Ce bon vacherin de la Vallée
Devant la maison Rochat & Co à laquelle l'auteur s'est probablement adressé pour avoir des renseignements sur le vacherin.
    Voilà un essai de plus. Celui-ci sera particulier en ce sens qu'il intègre un historique tout à fait conforme à une certaine tradition locale, c'est-à-dire qu'il est  pour dire certain, pour tous les Rochat du coin, que ce ne peut-être que leur grand-père, à la rigueur leur arrière-grand-père, qui a inventé le vacherin! Nous avons connaissance de cette manière d'au moins trois origines différentes de ce bon vieux Mont-d'Or!
    Il va sans dire que cela relève d'un folklore local plus que d'une réalité concrète vérifiable sur le document. Nous en sommes à peu de chose près au niveau de l'invention de l'arbre à vacherins cher à Samuel Golay.
     Mis à part cela, l'auteur a donné une excellente description de la fabrication du vacherin, et surtout de l'emploi des cultures. Elle s'est sans doute renseignée directement à la source.
    L'un dans l'autre, ce survol du vacherin à l'aurée des années septante, constitue un document digne de la meilleure attention. Nous osons croire que l'auteur, s'il le découvre sur notre site, saura nous pardonner notre effronterie en le publiant tel que nous l'avons trouvé au hasard de nos recherches. Juste avons-nous corrigé en note certaines imprécisions par trop évidentes.