5. Météo locale par SA, FAVJ du 28 avril 1942
Le Maître, Samuel Aubert.
    Notre homme effectua des relevés pluviométriques et de température pendant plus de cinquante ans. C'est ce qu'il nous révèle en 1942. Nous pouvons donc considérer que Samuel Aubert procéda à ces diverses observations depuis le début de la décennie 1890. Belle fidélité pour un homme hors du commun dont la fréquentation est toujours un plaisir. 
    Il sait bien qu'il ne pourra suffire toujours seul à la tâche et qu'il faudra bien un jour passer le témoin. Tout au moins il espère vivement que quelqu'un puisse poursuivre ce genre de relevés qui prennent, cumulés au fil des années, une importance capitale pour l'analyse de notre climat et de ses fluctuations. 
    Ce fut sauf erreur Pierre Baud qui prit la relêve et qui donna lui de même à la FAVJ des articles réguliers.        
   Nous tenons là deux fortes personnalités qui, dans le fond, et au contraire de ce que l'on dit toujours au décès d'un illustre, n'ont jamais été remplacés.