5. Le théâtre romain d'Aoste.
Voilà de quoi rassassier un maximum l'amateur de vieilles pierres...
    Quand vous avez suivi l'une des rues principales d'Aoste, déjà fort fréquentée au milieu de la matinée, que vous avez dépassé la porte prétorienne, et que tout à coup, à votre droite, vous découvrez la façade ajourée de l'ancien théâtre romain de la ville, vous n'êtes pas loin de défunter d'émotion. C'est superbe, c'est grandiose, et plus encore à mesure que vous vous rapprochez de ce monument exceptionnel et que vous pouvez le contempler de près. 
    Inutile de dire que de tels monuments sont la richesse d'une ville, sa gloire même, et que tout a été fait à partir de l'époque où l'on a vraiment ouvert les yeux sur les témoignages de son passé, pour les préserver, voire même les améliorer par des restaurations, au début quelque peu empiriques, et puis de plus en plus sophistiquées à mesure que la science progresse. 
    Il est donc inutile aujourd'hui de demander aux visiteurs qui se rendront à Aoste de n'oublier le théâtre sous aucun prétexte. Sa visite va de soi !