59. Au Tessin en 1904, en particulier au Val Colla, par Samuel Aubert.
La chapelle di san Lucia in Val Colla.
    Le Tessin, pour nous autres hommes du Jura, fut toujours considéré comme un lieu béni des dieux jouissant d'un climat presque méditerranéen. La vue des palmiers n'était pas là pour nous contredire. On aurait même pu croire aborder aux rivages de l'Afrique!
    Cette région méridionnale de la Suisse, la seule qui soit dans cette situation, exerça en conséquence sur nous tous un pouvoir de fascination extraordinaire. Arriver au Tessin, et surtout aux environs de Lugano ou de Locarno, c'était découvrir un nouveau monde. La végétation était différente, le printemps plus précoce, bref, le paradis!
    Samuel Aubert ne manqua pas cette découverte qu'il fit à l'aurée du XXe siècle. Il s'en alla du côté de Lugano puis remonta le Val Colla qu'il nous fait découvrir, tandis que nous n'y avons jamais mis les pieds. A charge de revanche, pourrions-nous dire, tant il nous presse à notre tour de nous rendre en cette petite région qui doit très certainement nous offrir des merveilles en fait de vieilles architectures et de paysages tout illuminés de soleil.