58. Le dernier vacherin des Bauges
Le vacherin des Bauges, si pareil au vacherin Mont-d'Or que s'en est plus son cousin, mais son frère jumeau!
    Un article signé Michel Montignac, le célèbre nutritionniste décédé en 2010. Nous nous faisons un plaisir de vous présenter sa découverte des frères Ballaz, dans le massif des Bauges où ils ont leur ferme et domaine, et où, en altitude, ils montent en été occuper un alpage.
    Ils fabriquent donc le vacherin des Bauges. Et cela du 1er novembre à la mi-février. Production de 1300 pièces qu'ils vendent à un gros marchand de Chambéry, comme aussi à des particuliers venus les acheter sur place.
    Une de ces petites entreprises artisanales survivant grâce à la ténacité de ses propriétaires. Mais après eux:
    "Le dernier vacherin des Bauges s'éteindra bientôt comme une vieille chandelle. Dans la plus grande indifférence. Sur le fumier des vaches des frères Ballaz sera jeté leur savoir-faire millénaire".
    C'est de cette manière que Michel Montignac concluait son article, en ayant bien l'impression que les frères Ballaz, vu leur âge, n'en avaient plus pour longtemps à produire une spécialité vieille de près de sept siècles.