56. La ballade du pèlerin - ou pour une telle bande - poésie.
Les Places - Pétra-Félix - le Mollendruz, c'est là la route du vacherin. Bois de Pierre Aubert.
    Les multiples affaires du vacherin ont permis à maints poètes d'exprimer leur solidarité aux pauvres sinistrés du Mont-d'Or ou de témoigner de leur attachement au produit.
    Des poésies ainsi circulent dont on ne sait plus au juste, avec le temps et la profusion des messages, qui en est le fauteur et quand un tel se fendit d'une envolée digne des plus grandes époques.
    Tel est le poème ci-joint, dont l'auteur ne nous est pas connu. Si celui-ci, par hasard, se retrouve à la lecture de ces lignes, il aura l'obligeance de se signaler.
    Pour l'heure nous lui accordons toute notre reconnaissance et nous lui disons merci pour ce petit moment passé en sa bonne compagnie.