55. Savez-vous comment se prépare le délicieux vacherin de la Vallée de Joux ?
On coupe le caillé en tranches qui chacune, sanglées, donneront un vacherin
   Chose assez amusante, cette fabrication se fait dans une des innombrables laiteries du Pied du Jura qui procèdent depuis plus d'un demi-siècle à des productions de vacherins, le territoire de la Vallée ne suffisant, et de loin pas, à fournir la quantité voulue aux affineurs.
    Nous ignorons pour l'heure de quelle laiterie il s'agit. Cela n'a qu'une importance relative. Car ce qui compte avant tout ici, c'est la qualité de l'article - moins celle des photos! - par lequel et ses illustrations on peut suivre pas à pas une fabrication de vacherin,  c'est-à-dire de A jusqu'à Z.
    Celle-ci naturellement est typée années cinquante. On est loin des matériaux d'aujourd'hui, avec usage pour dire exclusif de l'acier inox pour l'essentiel des opérations.
    Et la plupart de ces fabrications de plaine montaient ensuite à la Vallée où elles seraient affinées dans les caves de Messieurs les affineurs, terme cher à Mac Donald alors qu'il montait une nouvelle fois en notre haute combe,  histoire de voir si les vacherins de la saison étaient tout aussi bons que ceux de l'année précédente. A cette occasion, il rédigeait tout de même un papier!