54. Une société d'harmonie au Brassus (1806-1881)
Brassus et Marchairuz, une ancienne gravure coloriée.
    "En 1806, M. Pélicier d'Yverdon fut nommé pasteur de la paroisse du Lieu. C'était un très bon musicien qui jouait de plusieurs instruments, et particulièrement du violon. Son goût pour la musique, son bon coeur et son dévouement, l'engagèrent à inviter chez lui le dimanche après-midi quelques musiciens du Brassus. Dans les commencements, on jouait des quatuors de Pleyel et de Gyrovetz; ces réunions étaient une excellente école pour apprendre à lire, à exécuter et à apprécier la musique; aussi après un peu de temps et d'exercices, on exécutait des quatuors de Mozart, et la collection des quatuors de Haydn. Quelques fois, lorsque les amis de M. Pélicier venaient lui faire visite, on exécutait des quintetti. En 1814, M. Pélicier quitta la paroisse du Lieu et fut remplacé par M. Jaques, musicien distingué et infatigable; les réunions musicales continuèrent avec lui et le nombre des exécutants augmenta peu à peu".
                                                                                 Louis Audemars-Valette