53. Une société de musique militaire au Brassus (vers 1793-1878)
Combien de sociétés au XIXe siècle pour le village du Brassus ?
    En témoigne seulement Louis Audemars-Valette dans son histoire du Brassus, source quasi inépuisable de renseignements de tous genres. Ecoutons-le nous parler des débuts de cette société de musique militaire:
    "Les premières notions de musique figurée furent apportées au Brassus vers 1793 par une Bernois nommé Schmit. Il donna des leçons de clarinette et de cor à trois ou quatre jeunes gens, qui firent si peu de progrès qu'après le départ de Schmit, il ne fut plus question de musique. En 1803 et 1804, M. Pierre meylan, qui était alors étudiant à l'Académie de Lausanne, avait reçu quelques leçons de violon; comme il venait chaque été passer le temps des vacances chez son père au Brassus, il apportait de la musique: quelques duos et quelques valses arrangées pour deux violons, deux clarinettes et basson. Quelques personnes qui avaient du goût pour la muisuqe, et qui jouiaent déjà un peu du violon et de la clarinette, se joignirent à lui: ils apprirent à connaître assez de musique pour exécuter passablement bien ces valses. Ce petit succès fit tellement naître et développer le goût de la musique, qu'une douzaine de jeunes gens s'associèrent pour former une petite musique militaire..."