51. Société des Amis de la Liberté au Brassus (1798).
Un vent de liberté si exaltant.
    Société politique née de la Révolution. Le chat parti, les souris dansent. Ces Messieurs, tout feu tout flammes pour le nouveau régime, bougeaient moins les oreilles quand Leurs Excellences étaient toujours là et qu'on leur faisait des courbettes presque jusqu'à terre. Mais c'est ici l'homme dans son excellence, toujours prêt à se plier au régime en place. Exemple parfait de la versatilité des choses et des gens. A méditer.
    Louis Audemars-Valette dit ceci de cette société:
    "Afin de ne rien oublier, je mentionnerai en passant la fondation de la Société des amis de la liberté, au mois de mars 1798; elle avait son siège au Brassus. Créée dans un but politique, à l'occasion du mouvement populaire découlant de l'émancipation du canton de Vaud, sa durée ne pouvait être qu'éphémère".
    Il est bien évident que cette société, dans ses grands élans révolutionnaire, mériterait plus que ces quelques mots.
    La brochure que nous vous proposons ici, bien connue de tous les historiens ayant eu à travailler sur l'histoire de la Vallée de Joux, comprend la profession de foi politique de la Société des Amis de la Liberté du Chenit, siégeante au Brassus, du 5 mai 1798, suivie de tous les discours que différents participants purent prononcer les jours d'après. On y trouve aussi la relation de la Fête civique à la commune du Chenit du 17 août 1798.
    Tout cela prouvant que nous aussi, nous l'avons bien eue, notre Révolution!
    A quand la suivante?
    Et vive la France!