51. Les contrebandiers du Risoud, par Lucien Reymond, 1888.
Le chalet Capt au début du XXe siècle.
    Voilà le roman combier par excellence. Où souffle le grand vent de l'aventure. L'auteur, Lucien Reymond, nous mène, avec gabelous et contrebandiers, au travers de ce Risoux qu'il connaît si bien de par sa place d'inspecteur chef.
    Mais l'homme, non seulement sait avec une précision géographique la situation des lieux, mais aussi il connaît comme ses frères tous ses habitants, qu'ils soient situés d'un côté ou de l'autre de la frontière. Ce qui lui permet de raconter une aventure que l'on peut aussi considérer sur le plan ethnographique.
    Voilà donc une excellente esquisse historique de ce grand mouvement de contrebande qui avait saisi nos deux régions voisines en ce début du XIXe siècle.
    Cela a réellement existé.