4. Regard sur le casino de San Pellegrino.
Le grand escalier du casino de San Pellegrino.
    Nul saurait fréquenter l'Italie du nord sans s'arrêter un jour à San Pellegrino, ville d'eau au passé prestigieux.
    Celui-ci, tombé dans la vétusté la plus complète, aurait pu nous faire croire qu'il allait disparaître, rongé par l'air du temps et l'indifférence. Heureusement, ces dernières années, des investissements considérables semblent vouloir remettre à flot ces anciennes barques à la dérive!
    Le Casino est parmi ces bâtiments qu'il convenait de sauvegarder à tout prix, témoins irremplaçables de la "belle époque", alors que des riches de partout venaient se refaire une santé, ou perdre leur fortune, dans cette cité en plein essor.
    A deux pas de là, le funiculaire aujourd'hui malheureusement hors service et dont le sort est des plus alléatoire.
    Mais restons-en pour l'heure au casino qui vous propose, lors d'une visite guidée, la magnifiscence de son style art nouveau. L'intérieur est aujourd'hui dans un état parfait. La montée des grands escaliers ne peut se faire que la bouche ouverte, tellement l'ensemble vous sidère par la beauté prodigieuse de son agencement. Tout était fait ici pour plaire, vaste décorum où la lumière, en particulier, jouait un rôle essentiel, offerte par une lustrerie d'une somptuosité incroyable.
    Le reste à l'avenant, le guide vous expliquant mille et un détails sur cette bâtisse construite en un temps reccord, en moins de dix-huit mois paraît-il, avec parmi ceux-ci le fait étonnant que les femmes n'étaient pas admises au jeu et se défoulaient comme elles le pouvaient dans la salle des pas perdus ou ailleurs dans les annexes de la prestigieuse bâtisse.
    La musique dut aussi ne pas être absente, le grand hall pouvant accueillir aisément les orchestres les plus conséquents.