4. Origine de la fête pastorale d'Unspunnen, dans le canton de Berne, 1814.
Illustration tirée d'un livre d'images pour enfants de 1805 par J.F. Bertuch. 1. Lutteurs.
    On apprend avec plaisir que la même fête aura lieu en 1806, et que dès lors elle se répétera de trois ans en trois ans, dans la même saison et sur le même local. Le renouvellement de cette fête a pour but de resserrer les liens qui attachent les uns aux autres les Bernois et les habitants de l'Oberland, et de consacrer par une sorte d'hommage public cette amitié mutuelle qui dure depuis tant de siècles, et qui a résisté à tant d'orages. Les braves habitants des Alpes, ces loyaux soutiens de l'indépendance, de l'honneur et du nom Suisse, ne pouvaient s'amuser de la même manière que les habitants des cités. Il leur fallait d'autres spectacles que ceux des théâtres, d'autres jeux que ceux de ce qu'on appelle la bonne société, d'autre musique que celle de nos concerts efféminés; on a donc reproduit à Unspunnen tous les exercices de l'ancienne gymnastique nationale, si propre à rendre l'homme fort et adroit.