49. Quand le vacherin se décline aussi en vers - A Milan!
Et une médaille d'or pour les fils à Saïset, une !
    Des fouilles-tout, disait de nous autres l'ancien garde-police de la commune, Ernest Rochat dit Torin, pour ne pas le nommer. J'ai toujours pensé personnellement qu'il valait mieux en somme être traité de fouille-tout que de fouille-merde, terme que l'on a pu offrir à certains journalistes dits d'investigation! Ceci dit  sans prétention aucune de vulgarité.
    Le fouille-tout, ce qui n'est qu'une image et non une réalité, a l'inestimable avantage sur ses contemporains, de faire de belles découvertes. Et surtout de pouvoir proposer un jour, au terme de son inlassable collecte, des documents qui, sans son intervention, auraient disparu corps et âme.
    Certes, de documents, il en est des montagnes qui ne réapparaîtront pas, perdus à jamais. Mais l'histoire ne saurait s'écrire uniquement avec tout ce qui se publia depuis la nuit des temps. Des sélections s'imposent. Il y a déjà celle pratiquée par le temps qui passe et coupable d'éliminer une part importante de notre patrimoine écrit. Puis voilà la sélection de l'auteur, qui ne peut que faire un choix parmi tous les "papiers" qu'il possède. Bon ou mauvais, telle est la question. Et en vertu d'un pur parti pris, ou avec le désir d'offir un patchwork le plus large possible ? Nul n'est à même de juger. Ce serait cependant une action bien vile que de trier dans le seul but de vous amener l'histoire d'un produit à une sorte de perfection qu'il ne peut pas avoir. Il y a les hauts et les bas, les casses, les enthousiasmes, bref, les jours se suivent et ne se rassemblent pas.
    Tout cela pour dire qu'il faut réellement être un authentique fourre-tout pour vous proposer une poésie très exactement 105 ans après qu'elle ait été écrite.
    Voici donc cette pièce rare, typique du village des Charbonnières, typique aussi d'un certain humour bien propre à cette époque. Elle est de 1906. Alors le vacherin, pour bien des habitants de cette localité, est une  seconde nature. On mange vacherin, on vit vacherin, on pense vacherin, on rêve vacherin!
    Le Mont-d'Or, bien évidemment!