49. Irmin Golay, marchand de vacherins (1863-1943).
Arnold, fils d'Irmin, en fabrication à la fromagerie du Séchey
    Petit marchand, disons, et sur un temps apparemment fort court. Nous aurions aimé savoir si la famille amodiait quelque montagne sur les hauts de la commune ou sur le territoire français. 
    Pour les propriété communales, pas trace d'amodiateur Golay. On sait cependant que d'aucuns de nos villages montaient des alpages français de la région d'outre Risoud où les propriétés à louer étaient nombreuses. Il est donc possible que nos Golay soient allés  amodier et fabriquer par là-bas. 
    En fait c'est Golay Auguste, père d'Irmin qui se révèle amodiateur dans l'IV en 1901. Il l'est toujours en 1905, remplacé par son fils Irmin dès 1910, et cela jusqu'en 1925. 
    Son fils Arnold sera laitier au village quelques années vers 1930.  Deux photos témoignent de cette partie de son parcours.
    On voit donc que la famille, comme beaucoup du Séchey ou des Charbonnières, tenait montagne.