48. Les Vieux Chesaux, entre l'Orient et les Bioux, l'un des biotopes les plus admirables de la Vallée de Joux.
Quand la Vallée offre sa plus radieuse beauté.
    On prendra surtout conscience de la beauté incroyable de cet endroit, en contemplant les photos proposées autrefois, par le biais de cartes postales, de la maison Dériaz à Baulmes. Maison, soit dit en passant, dont la production constitue aujourd'hui une mine de renseignements de tous ordres absolument fabuleuse. 
    Les Vieux Chesaux vus d'avion, alors que c'est le printemps, que l'herbe est tendre, et que la Vallée et son lac et ses rives, semblent faits uniquement de vert et de bleu. Un paysage de rêve, qui n'est pas sans rappeler de manière poignante ce que fut autrefois notre région, alors que l'homme n'y avait pas encore mis le pied. Ni la main non plus! 
    Il convient à tout amoureux de la nature d'aller faire un tour de ce côté-là. Mais attention, on ne sait si c'est chose ordinaire, y accéder relève du parcours du combattant. Le chemin n'est qu'une rivière, les bords ne sont que de la boue épaisse dans laquelle la botte enfonce de toute sa hauteur, et surtout toute cette mouillasse est d'une couleur douteuse, avec des taches de mazout, ce que nous croyons tout au moins, qui vous offrent tout de même une bien triste entrée en matière. Heureusement que pour le reste, il y aura beaucoup à prendre. Allons, ne nous décourageons pas, ce ne saurait être que passager!