48. Annette Dépraz-Rochat, ménagère et ouvrière à domicile (1886 - 31.10.1983)
Annette Dépraz-Rochat
    Annette Dépraz-Rochat est née aux Charbonnières, au moulin. C'est là une famille aux ramifications multiples et très fortement soudées. Ce qui fait que vous soyez du village ou que vous habitiez de l'Epine-dessous, c'est tout comme. On s'aide, on laboure, on fait les foins, on amodie ensemble,. Bref, c'est une symbiose harmonieuse qui laisse des traces dans la mémoire de ceux ou de celles qui l'auront connue.
    Un milieu où l'on se retrouve encore à la veillée. Et  où l'on parle, beaucoup, aucun de ceux-là n'ayant en apparence la langue dans sa poche. La parenté est souvent passée en revue, mais aussi on aime, et Ô combien, se souvenir de ces bonnes vieilles histoires d'autrefois pleines de saveur, car l'on sait dans ce milieu rire ou sourire tout en se  rappelant que la vie ne saurait être seulement qu'un long chapelet de misères.
    Annette Dépraz-Rochat, douée d'une mémoire sans faille, curieuse, parfois presque à l'excès!,  aura tout retenu. Non, pas une miette de ce qu'elle put entendre et vivre, autrefois, n'aura été perdu. Ce qui fait que des demis siècles plus tard elle saura tout vous restituer. Et que cette matière, donnera lieu à la réalisation de trois brochures pleines de saveur.
    Nouvel habitat, le Séchey. Elle perd son mari alors âgé d'à peine trente-cinq ans. Pour vivre, elle et sa petite-fille, elle pratique désormais  l'emboutissage à domicile. Un métier de misère qu'elle raconte en un récit pathétique.
    C'est tout cela que vous découvrirez dans ce chapitre à ne manquer sous aucun prétexte.