46. Les Loges-dessous.
Un des beaux éléments architecturaux du chalet des Loges-dessous.
    Les Loges-dessous, vous les trouverez à l'entrée d'une immense clairière, zone agricole parfaitement cultivée autrefois, le prouve la carte IGN de 1785 où l'on a dessiné sur cet espace des parcelles innombrables, celles hachurées en rouge, terres labourables, celles hachurées en vert, champs ou prés.
    Ainsi ce qui est devenu simple pâture aujourd'hui, pouvait aider à nourrir de nombreux habitants de la région. Et qu'est-ce qu'on y cultivait ? En 1785 pas encore peut-être de pommes de terre. A  moins que les habitants de cette immense clairière, petit monde en soit, n'aient été progressistes pour déjà adopter  le fameux tubercule. Mais il est plus rationnel de penser que l'on cultivait surtout de l'orge ou du seigle,  à la limite du froment de montagne qui aurait pu prospérer. Encore qu'ici cette grande combe pourrait bien n'être qu'un trou à froid où les températures, même en belle saison, peuvent descendre plus qu'il ne le faut.  Il n'est pas certain de cette manière que les Loges-dessous aient pu jouir d'avantages climatiques supérieurs à ceux des Loges-dessus ou du Fola, zones pourtant situées quelque soixante mètres plus haut en altitude.
    Les Loges-dessous. On ne vous dit pas... Il vaudrait mieux passer son chemin pour rester dans la belle nature qui nous accueille en ces lieux et nous diriger sagement vers le Cernois Vuillet, qui, nous l'espérons, nous réservera de meilleures surprises.